La dysplasie

La dysplasie de la hanche est une affection due au développement anormal de cette articulation qui provoque une laxité (relâchement) anormale de la tête du fémur. L’animal qui en souffre naît avec une hanche saine, mais avec la croissance, survient des changements « pathologiques » qui favoriseront la détérioration de l’articulation, elle deviendra alors arthritique.

Conséquences :

Le chien souffrira de boiterie, démarche chaloupée, dandinant sur les postérieurs. L’animal s’assiéra et se couchera le plus souvent sur le côté, rarement droitement. Il peut même venir à avoir de la difficulté à relever. Cela peut engager des frais de vétérinaire exonérant et ce sans aucune garantie. Il existe oui, des traitements pour la dysplasie de la hanche, soit par médication pour par intervention chirurgicale, il peut en exiger seulement ou une plusieurs dépendamment de la gravité du cas.

Origines de la dysplasie de la hanche :

L’origine de cette malformation n'est pas évidente, mais tous ceux qui ont étudié sérieusement cette affection s’accordent sur le fait qu’il s’agit d’une affection héréditaire. Le mode de transmission est cependant complexe. Par contre, d’autres facteurs environnementaux peuvent influencer l’apparition et/ou la sévérité de la maladie. L’alimentation, la supplémentation et l’exercice peuvent avoir un rôle à jouer dans le développement et les manifestations cliniques de la dysplasie de la hanche, mais si, et seulement si l’animal est porteur des gênes de la maladie.

En élevage sélectif, seuls les sujets qui vont avoir passé leurs tests de santé dont le résultat sera excellent, good ou fair pourront reproduire. D’ou l’importance de choisir un bon éleveur, pour éviter le plus possible la dysplasie de votre chien. Ainsi les risque de dysplasie sont donc largement diminués lorsqu’on choisit un chiot dont les parents sont radiographiés et exempts de dysplasie.

La dysplasie peut s’adresser à plusieurs races de chien. Elle est par contre plus présente chez les grandes et moyennes races.

La prévention demeure le meilleur traitement.